Charles Baudelaire: Les Fleurs du Mal / La Mort



CXXVI. - Le Voyage


A MAXIME DU CAMP








[...]




VIII


 
138
 
140

O Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l'ancre !
Ce pays nous ennuie, Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l'encre,
Nos cœurs que tu connais sont remplis de rayons !


 
142
 
144

Verse-nous ton poison pour qu'il nous reconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !

(2e d. - Paris : Poulet-Malassis et de Broise, 1861;  Gallica)
Tübinger Lektürekurs